À l’écoute des entrepreneur·e·s : rencontre avec une accompagnatrice passionnée

Contribuer au développement des leaders, créer son propre horaire, participer à la camaraderie avec les collègues et avoir l’impression de faire la différence dans la vie des entrepreneur·e·s, c’est ce que vit Caroline Fredette au quotidien.

Caroline Fredette


« Il y a peu d’endroits où un entrepreneur profite d’un accueil tellement bienveillant et sécurisant qu’il est à l’aise de discuter d’un problème personnel après seulement 5 minutes. Sentir que notre qualité d’écoute et notre professionnalisme permettent à l’entrepreneur de s’ouvrir et d’aller plus loin, c’est vraiment gratifiant. »

Caroline Fredette, Accompagnatrice

Rencontre avec une accompagnatrice passionnée

Dès sa première journée chez EntreChefs PME, auparavant Groupement des chefs d’entreprise, Caroline a senti l’accueil chaleureux, l’esprit d’entraide et la volonté d’accompagner de façon professionnelle les entrepreneur·e·s dans leur progression. Elle a compris qu’elle pouvait contribuer à quelque chose de plus grand qu’elle en participant à l’essor de l’entrepreneuriat au Québec. Et c’est la passion de ses collègues qui lui donne des ailes.

Son rôle d’accompagnatrice, elle l’embrasse comme une véritable mission de vie. Organiser et préparer des rencontres inspirantes en trouvant des thèmes et des invité·e·s, elle adore ça. Elle prend soin des besoins des clubs (groupes d’entrepreneur·e·s) qu’elle accompagne et des besoins individuels des membres pour créer l’espace afin que chaque entrepreneur·e se sente libre d’aborder ses défis et d’oser sa vulnérabilité, sans jugement. D’ailleurs, si quelqu’un·e a une problématique urgente à discuter, elle s’ajuste au contexte pour maximiser l’entraide. Si un·e membre évoque un besoin qui ne peut être comblé au sein du club, elle le ou la met en contact avec un·e membre ou un·e expert·e qui peut l’aider. Elle peut aussi organiser une rencontre Coup de pouce créativité avec d’autres membres du réseau.

« J’adore travailler avec des gens qui se remettent en question, qui souhaitent s’améliorer, gérer la croissance et grandir tout en prenant soin de leurs employé·e·s. Les entrepreneur·e·s sont dans l’action, ça bouge et ils et elles veulent toujours devenir la meilleure version d’eux-mêmes. », explique-t-elle. Grâce à son écoute bienveillante, elle anime des rencontres de 5 heures avec une dizaine d’entrepreneur·e·s qui échangent en toute transparence sur leurs enjeux. Elle fait ressortir les bonnes questions et s’assure que le climat demeure positif, dans un esprit d’entraide hors du commun. Parmi les thèmes abordés, notons entre autres la vision, les ressources humaines, les ventes et le marketing, les finances, la continuité de l’entreprise et le leadership. Le but de ces échanges est de permettre aux entrepreneur·e·s, au contact des autres membres, de développer leur potentiel et leurs compétences (savoir, savoir-faire, savoir-être) afin de créer de la valeur dans leur rôle, leur entreprise et la société.

Les qualités d’un·e accompagnateur·trice

Selon Caroline, ça prend plusieurs qualités pour être un·e accompagnateur·trice professionnel·le. Il faut d’abord aimer les entrepreneur·e·s, et être attiré·e par les PME et le monde des affaires. L’écoute et la sensibilité sont aussi de bons atouts pour faire la bonne intervention au bon moment. Mais ça prend également beaucoup d’organisation et de préparation ainsi qu’une bonne capacité à s’adapter. Les accompagnateur·trice·s doivent également faire appel à leur réseau afin d’intégrer de nouveaux membres pour enrichir leurs clubs. D’ailleurs, une formation professionnelle sur deux ans permet à l’accompagnateur·trice de bien maitriser son rôle. Il et elle y apprend notamment, la méthodologie des rencontres, l’accompagnement de la dynamique du club et l’accompagnement de la progression des chef·fe·s d’entreprises. Caroline est bien entourée, des rencontres mensuelles avec une coach et avec d’autres accompagnateur·trice·s lui permettent d’échanger sur son rôle et de s’améliorer.

Chaque accompagnateur·trice a une vie qui ressemble à celle d’un travailleur autonome. Chacun·e travaille de chez soi, sauf pour les formations et les rencontres. C’est un contexte de liberté et de responsabilisation qui permet de s’épanouir pleinement. « Avec des collègues extraordinaires, des membres inspirant·e·s et ouvert·e·s, on évolue dans un climat de confiance. Il y a vraiment moyen de s’amuser et d’être créatif dans la gestion de ses clubs. », explique Caroline.

Malgré tout, le travail de l’accompagnateur·trice demeure méconnu. C’est un défi parfaitement désigné pour tous ceux et celles qui ont un bagage professionnel en coaching, en développement organisationnel, en ressources humaines ou autres disciplines et expériences connexes. Comme le souligne Caroline Fredette : « Il y a peu d’endroits où un·e entrepreneur·e profite d’un accueil tellement bienveillant et sécurisant qu’il et elle est à l’aise de discuter d’un problème personnel après seulement 5 minutes. Sentir que notre qualité d’écoute et notre professionnalisme permettent à l’entrepreneur·e de s’ouvrir et d’aller plus loin, c’est vraiment gratifiant. »

Vous souhaitez faire une différence dans l’écosystème entrepreneurial?